• The Curious Metisse

A Propos des Afro-Américans


Certains d'entre vous ont peut-être remarqué - ou peut-être pas, après tout, tout le monde est occupé haha ​​- mais je n'ai pas posté beaucoup de choses ces derniers temps. Quand j'ai commencé ce blog, je voulais aborder de nombreux sujets et débats. C’est toujours le cas. Cependant, je me suis rendue compte que ma première hypothèse de poster deux fois par semaine serait faisable était fausse. Ca ne l'est pas, haha. Je trouverais peut-être plus de temps pour écrire une fois que je serai au Canada, mais pendant cette période de transition, je pense que c'est important de PRI-O-RI-TI-SER.


Malheureusement, ce blog n'est pas une priorité pour moi pour le moment. J’aimerais qu’il le soit, mais je dois être réaliste. Je dois travailler, organiser mon déménagement, mais plus important encore, je veux passer du temps avec mes proches.


Donc, je pense que je posterais une fois par semaine au lieu de deux. Du moins pour le moment. Moins de trafic sur le site, mais plus de temps pour développer des articles de blog plus longs. Ca peut être une situation gagnant-gagnant, du moins je l'espère.


Je vous écris depuis le charmant État de Californie, États-Unis. Je suis actuellement en vacances avec ma famille, mon père et mes deux frères adolescents. Pour être parfaitement honnête avec vous, je n’étais pas sûre que nous allions partir une semaine avant le départ. C'est la façon dont on fait les choses dans cette famille, toujours à la dernière minute. Cependant, nous avons réussi à arriver à Los Angeles et nous nous apprêtons à entreprendre un chouette trajet en voiture à travers l'Utah et le Nevada.


Je vais probablement écrire un article de blog sur le voyage dans son ensemble plus tard. Ce n'est pas la première fois que je viens ici, j'ai visité la région il y a quelques années avec ma mère. C’est plutôt sympa d’y revenir. Plus important encore, je voulais montrer l'Amérique du Nord à ma famille, qui n'était jamais venue de ce côté du monde auparavant. C'est peut-être notre dernier voyage en famille et nous apprécions le temps passé ensemble. Pour ceux qui connaissent un peu l'histoire de ma famille, cela n'arrive pas très souvent.


Je dois dire cependant, être en Californie me fait prendre conscience des différences entre les Africains et les Afro-Américains. Pour être honnête, je ne les appellerais même pas Afro-Américains. Il y a quelques semaines, mon partenaire et moi avons eu une discussion à ce sujet, à la suite d'un podcast au cours duquel l'invité (un combattant UFC afro-américain) soutenait que les gens devraient utiliser le terme Noir-Américain à la place d’Afro-Américains.


Personnellement, je pense que cela aurait plus de sens, même si j’ai appris peu après pourquoi les Afro-Américains avaient décidé de s’appeler ainsi. Lorsque l'esclavage a été aboli aux États-Unis, les Noir-Américains ont voulu s'intégrer. Ils voulaient être considérés comme américain, comme faisant partie de cette terre où ils avaient été amenés de force. Ils pensaient que, pour ce faire, ils devaient suivre et imiter le comportement des Américains blancs. Toutefois, confrontés à une adversité sans fin, à la discrimination et au racisme, ils ont compris que leur propre contribution à la construction de l’État américain allait être ignorée, voire volée. Ils ont donc voulu réclamer ce qui leur appartenait, ce qu’ils avaient accompli et comment ils avaient influencé l’Amérique. Ils voulaient montrer à l’Amérique blanche ce qu’ils avaient apporté à ce pays et ainsi réaffirmer leur culture africaine.


Je comprends la raison derrière cela, bien sûr. Encore aujourd'hui, en Europe également, les contributions et les réalisations des Noirs sont toujours ignorées. C'est un combat quotidien que de pousser une société occidentale à reconnaître que sa culture et sa population ont été influencées par l'effrayant étranger.


Je ne remets pas cela en question, pas du tout. Voici ce que je me demande : pourquoi décrivons-nous des personnes dont les enfants, les parents et les grands-parents ne sont jamais allés en Afrique, afro-américain ?


C'est une habitude étrange qui n'est pas exclusive aux Noirs, ni à l'Amérique d'ailleurs. J'ai récemment regardé Le Parrain, et j'ai compris qu'il n'y avait pas que des Afro-Américains, mais des Italo-Américains, des Irlandais-Américains, etc. En Australie également, j'ai rencontré des personnes dont les arrière-grands-parents étaient arrivés dans le pays, mais ils se considéraient toujours comme étant étranger.


Quel concept étrange. Comme je l’ai déjà mentionné, je déménage bientôt au Canada. Si tout se passe bien et que je décide de bâtir une vie là-bas, mes enfants seront Canadiens. Les enfants de mes enfants le seront certainement aussi. Est-ce qu'ils s'identifieront comme Belgo-Canadiens ? J'en doute. Il est vrai que nous n’avons pas un fort sentiment nationaliste en Belgique comparé à d’autres pays. Nous avons notre propre culture, un mélange de traditions françaises, allemandes et néerlandaises. Mais la seule fois où je vois des Belges porter fièrement leurs couleurs nationales est lors de matchs de football.


Est-ce que ce serait si simple que ça ? S'agit-il d'affirmer la grandeur de son pays d'origine ?

Si c’est le cas, je ne peux pas m'empêcher de comparer les Afro-Américains aux Africains. Je remarque que les deux sont plutôt différent, particulièrement en voyageant avec mon père en Californie. Il n’est certainement pas un Noir-Américain. Il ne partage pas la même culture, les mêmes manières, les mêmes habitudes. Par exemple, la culture congolaise est plutôt patriarcale, comme beaucoup d'autres cultures africaines. L'homme est le chef de famille et tout le monde suit ce qu'il dit. De plus, le statut social a une importance primordiale.


Mon père a l'habitude de suivre cette tradition, même après des décennies en Belgique. C’est subtil mais c’est là. Il commande. Ses manières se heurtent à la politesse de la culture américaine. Cela ne s’arrête pas là. La nourriture est différente aussi, beaucoup plus influencée par les Caraïbes. La sauce BBQ, le Kool-Aid et le Mac’n’Cheese ne sont pas africains. Du moins, ils ne sont pas congolais.


Les Noir-Américains ont beaucoup contribué au mode de vie américain, pas de question là-dessus. Mais ils ont également été grandement influencés par l'Amérique blanche. Ils sont noirs et leurs ancêtres sont venus d’Afrique, mais ce que je vois ici n’est pas une culture africaine.


C'est une chose intéressante que de voir des personnes du même teint de peau que moi si différentes en même temps. J'envie la certitude que les Noirs américains ont de leur culture et de leur place dans la société américaine. J’aimerais m'intégrer, mais ça ne sonne pas juste. Ce n’est pas moi. Que suis-je ? Une Afro-Européenne ? Je ne sais même pas ce que cela signifie.

©2018 by The Curious Métisse. Proudly created with Wix.com