• The Curious Metisse

A Propos des Cheveux Afros



Ahh. Les cheveux afros. Quel sujet ! Je pense que tous mes amis et parents m'ont entendu parler de mes cheveux au moins une centaine de fois. Mon partenaire est probablement devenu un expert sur les cheveux naturels à ce stade. En vérité, c’est la première décision que j’ai prise qui m’a inspiré à comprendre davantage qui je suis et, pour cela, mes cheveux seront toujours une partie très importante de moi.


Mais comment tout cela a-t-il commencé ? Retour à la fin de mon master. Cette année-là, j'ai découvert un livre qui m'a ému et a résonné au plus profond de moi - Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie. Je ne vais pas trop entrer dans les détails du livre, car il sera discuté dans un article sur le blog plus tard, mais une partie du roman se concentre sur les cheveux naturels. Cela m'a ouvert les yeux et peu de temps après, j'ai décidé que moi aussi, je porterais mes cheveux naturels.


Qu'est-ce qu'un cheveu afro naturel ou afro-texturé ? Je pense qu'un peu d'explications est nécessaire pour ceux qui ne comprennent pas ce que cela signifie. Les cheveux afro naturels peuvent prendre diverses formes et textures. De plus en plus de recherches portent sur la façon de prendre soin de tous ces types de cheveux. En règle générale, les cheveux afro-texturés sont crépus, plus denses et plus lents à se développer que les cheveux caucasiens. De plus, le cheveu est sujet au rétrécissement, ce qui rend les cheveux beaucoup plus courts que ce qu’ils sont réellement. Toutes ces caractéristiques rendent les cheveux fragiles, d’autant plus qu’ils ont du mal à retenir l'eau. En tant que tel, les cheveux afro-texturés se cassent facilement et sont assez difficiles à entretenir, notamment de les laisser pousser à une longueur convenable.


Je sais que certains doivent se demander: « Mais qu’en est-il des cheveux de Beyonce ? Qu'en est-il de toutes ces femmes noires que nous voyons à la télévision et dans les rues ? Elles ont les cheveux longs ! Elles ont les cheveux raides ! » Eh bien oui, elles ont même les cheveux blonds, mais cela ne veut pas dire qu’il est fréquent pour des personnes d’ascendance africaine d'avoir les cheveux blonds. Allons ! C’est ce qu’on appelle des extensions de cheveux, des perruques et bien d’autres méthodes comme le défrisage. Ce n’est pas naturel, en ce sens que ce n’est pas la façon dont les cheveux sont à l’origine, et cela prend un temps fou à maintenir - oh, et cela coûte une fortune. J'avais tellement l'habitude de me défriser les cheveux que je pouvais le faire moi-même, mais aller chez un coiffeur peut facilement vous coûter quelques centaines de dollars.


Voilà où j’en étais. Des cheveux défrisés, pas beaucoup d’argent à mettre dans des produits ou des coiffures protectrices, et un désir de faire pousser mes cheveux naturels. Pourquoi ne pas simplement aller chez le coiffeur et leur demander de réparer mes cheveux, me demandez-vous. Eh bien, parce que ce n'était pas possible. À ce moment-là, j'avais les cheveux défrisés depuis des années. Aucun produit, shampooing ou autre produit miracle n'aurait pu changer cela. Laissez moi expliquer pourquoi.


Le défrisage des cheveux est un processus affreux. Vous mettez essentiellement un produit hautement chimique et érosif sur vos cheveux, que vous laissez agir de 15 à 20 minutes avant de rincer. Le produit agit sur vos cheveux et les lisse - pour toujours. Selon Wikipedia, l’agent actif dans le produit est généralement un alcali, un sel ionique basique d’un élément chimique de métal alcalin ou alcalino-terreux. Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie, mis à part le fait que c’est toxique - et que ça peut brûler aussi. Combien de fois ai-je entendu des femmes se plaindre du fait que le produit leur avait brûlé les cheveux ou même le cuir chevelu parce qu'elles avaient laissé le produit trop longtemps. Pour les curieux, il suffit de googler « brûlures défrisage ». Horrible. De plus, il n’est pas possible d’inverser le processus. Une fois que vous l'avez fait, vos cheveux sont raides. Point. Si vous souhaitez récupérer vos cheveux naturels, vous avez une option : faire repousser vos cheveux et couper tout le reste. Vous devez dire adieu à tous vos cheveux. Les cheveux défrisés sont abîmés et vous ne pouvez rien y faire.


Donc, une fois que j'ai décidé qu'il était temps pour moi de cesser d'utiliser tous ces produits toxiques et de découvrir à quoi ressemblaient mes cheveux naturels, je devais décider de la façon dont j'allais m'y prendre. J’ai fait quelques recherches et découvert deux options communes pour les femmes qui veulent porter leurs cheveux naturels. Vous pouvez décider de suivre la voie « Big Chop » ou « Transition ». Le Big Chop vous invite à couper tous les cheveux défrisés. Dans mon cas, cela aurait signifié raser ma tête et attendre que les nouveaux cheveux poussent. J'admire ceux qui décident de suivre cette voie et qui portent fièrement leur tête rasée. J’aurais été incapable de le faire. Je trouvais l'idée de faire pousser mes cheveux naturels assez effrayante en tant que telle, mais penser à sortir de chez moi avec une tête rasée était la chose la plus effrayante que j'aie jamais imaginée (LOL). J'ai donc décidé de faire une transition plus progessive. Cela implique essentiellement d’arrêter d’utiliser tous les produits érosifs et de couper vos cheveux au fur et à mesure. Bien que vos cheveux défrisés ne retrouvent jamais leur état d’origine, vous pouvez conserver votre longueur jusqu’à ce que vous soyez suffisamment à l’aise pour couper les extrémités défrisées.


Ma transition de cheveux défrisés à des cheveux crépus naturels n’a pas été trop difficile pour moi, mais ce n’est pas un processus facile non plus. Après quelques mois sans avoir défrisé mes racines, le contraste entre mes cheveux crépus et les pointes lisses est devenu évident. Je devais commencer à tresser chaque jour pour cacher la différence de texture. Pendant toute une année, tous mes amis et ma famille n’ont vu de moi que les cheveux tirés en arrière. Je peux vous dire que cela devient vraiment répétitif et ennuyeux, mais je savais qu’il n’y avait pas de solution rapide. J’ai donc patiemment attendu que mes cheveux poussent.


Quand j'ai finalement coupé mes pointes lisses, après un an et demi de transition, c'était un choc. Je n’étais pas sûre d’aimer le résultat au début parce que c’était si différent de ce que à quoi j’étais habituée. Je me souviens de m’avoir regardé dans le miroir et de m’être dit : « Est-ce moi ? ». Ca l’était. C'était à quoi j’aurais toujours dû ressembler, mais je n'avais jamais vu cette fille auparavant. Je m’étais défrisé les cheveux depuis l'âge de six ou sept ans. Tout ce que je connaissais, c’était des extensions, des tresses ou des cheveux raides mais abîmés.


J'ai des problèmes avec mes cheveux depuis lors. Il n’est pas facile d’apprendre à prendre soin des cheveux naturels. J’utilise une bouteille de conditionneur ordinaire en moins de deux semaines (Oh Belgique, pourquoi fabriques-tu des bouteilles de shampoing et de conditionneur si petites ? Tu ne peux pas fabriquer de bouteilles plus grandes ?!). J'applique de l'huile de noix de coco chaque matin, mais mes cheveux sont déjà secs en fin de journée. Mes cheveux sont également emmêlés tout le temps. Cela me fait tirer dessus. Je ne peux pas m'en empêcher alors que je sais que c'est une très mauvaise habitude. Mais de la même manière que les gens se rongent les ongles, j’ai commencé à essayer de démêler mes cheveux sans arrêt. En conséquence, mes extrémités se cassent et sont inégales. Je n'ai pas encore trouvé le moyen de m'arrêter, mais j'ai bon espoir. Si je réussissais à arrêter de sucer mon pouce quand j'étais enfant, je pourrais définitivement arrêter de me tirer les cheveux.


Dans l’ensemble, je suis heureuse d’avoir mes cheveux naturels. Je ne dis pas que chaque femme avec des cheveux afro-texturés devrait faire la même chose. Je crois que tout le monde a le droit de faire ce qu'il ou elle veut. Mais ça me convient. J'ai l'impression que cela affirme ma propre identité d'enfant mixte. Ma peau n'est peut-être pas aussi blanche ou aussi foncée que les autres membres de ma famille, mais j'ai mes cheveux. Plus important encore, je peux enfin avoir les cheveux longs. Les défrisants endommagent vos cheveux à un point tel que les extrémités se cassent constamment. Je n’arrivais pas à avoir les cheveux longs à cause de cela. Maintenant je peux. Evidemment, je dois arrêter de tirer dessus. Mais mes cheveux n'ont jamais été aussi longs. Vous ne le remarquez peut-être pas à cause du rétrécissement, mais c’est quelque chose. Cela prendra peut-être dix ans, mais j’ai toujours voulu avoir les cheveux longs. On verra dans deux ans.

©2018 by The Curious Métisse. Proudly created with Wix.com