• The Curious Metisse

Ce Que J'aime en ce Moment : Edition Eté 2019


J’ai commencé à écrire cet article de blog en pensant affectueusement à la fin de l’été lorsque je me suis rendue compte que j’avais manqué l’anniversaire de l’une de mes amies les plus proches. Urgh. C’est tellement frustrant parce que j’y avais pensé la veille en me disant de ne pas oublier… Et bien sûr j’ai oublié. C'est drôle comme notre cerveau peut être merdique parfois.


Je viens de rentrer d’un séjour de 10 jours en Belgique. C'était plus un marathon que des vacances reposantes. Pourtant, je me suis éclatée. C'était la première fois que je revenais dans ma ville natale depuis mon départ au Canada. Être de retour a été apaisant. La familiarité apporte un certain calme que je n’ai pas ressenti depuis longtemps.


J'ai passé toutes mes journées à rattraper le temps perdu avec mes amis et ma famille. J’ai organisé une fête surprise pour le soixantième anniversaire de ma mère - et oui, c’était un succès ! J'ai également vu la plupart de mes amis les plus proches, visité de nouveaux appartements et maisons, félicité une autre pour sa première grossesse. J’ai fait des allers-retours entre Liège et Namur pour me préparer au mariage de l’une de mes meilleures amies. J'avais l'impression de courir sans arrêt, la plupart du temps épuisée à cause du décalage horaire. Mes journées étaient remplies, mais de la meilleure des manières. J'ai mangé des kilogrammes de fromage, de pâté et de charcuterie. J'ai bu des litres de bières belges et de vins français. J'ai étreint et embrassé et souri. J'ai ri et dansé et bu encore plus.


Je me suis éclatée et, dans l'ensemble, j'ai apprécié chaque minute passée dans ma ville natale. Néanmoins, à la fin du voyage, dans le train pour aller à l’aéroport, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir coupable. J'étais déçue parce que je n’avais pas pu faire tout ce que j'avais prévu. J'ai dit à des amis que je viendrais les voir, pour annuler à la dernière minute car je ne trouvais pas le temps. Il y a quelques nouvelles maisons que je n’ai pas pu découvrir, une promenade avec certains de mes chiens préférés à laquelle je n’ai pas pu participer, des amis dans d'autres villes que je n'ai pas eu le temps de visiter. Je me sentais également coupable de ne pas avoir aidé davantage dans la planification du mariage de ma meilleure amie, de ne pas avoir été plus impliquée alors qu’elle m'avait honoré du titre de demoiselle d’honneur.


La pression que nous mettons sur nous-mêmes peut être écrasante et je l’ai certainement sentie. Il a été difficile de ne pas me réprimander et d'accepter le fait que j'ai fait de mon mieux. J'avais peur d'avoir déçu certaines personnes dont j'étais le plus proche alors que je voulais seulement leur dire à quel point elles me manquaient. En fin de compte, je sais que je dois juste laisser aller et me souvenir de ce temps précieux pour ce que c'était : dix jours pour rattraper un an. Je suis reconnaissante de ce dont j’ai déjà pu profiter.


Je suis maintenant de retour à Toronto et, comme je l'écrivais au début de cet article, je me sens heureuse. Pour ceux qui me suivent sur Instagram, vous savez déjà pourquoi : je suis maintenant officiellement une résidente permanente du Canada ! Merde, ça fait du bien de le dire. J'en parlerai davantage dans le prochain article du blog, mais je peux vous dire que je me sens incroyable. Cela me soulage tellement que je me sens maintenant prête à conquérir le monde.


Cet été a été occupé et très amusant, mais je suis impatiente de reprendre une routine. C'est la première fois depuis longtemps que je peux planifier à long terme. Je suis impatiente de ce qui va arriver. Je sais, je sais. Winter is coming. Et au Canada, l'hiver est synonyme de choses sérieuses. Nous sommes comme les Starks de Winterfell. Nous sommes comme le Night Watch. Nous sommes sur le point de faire face à un ennemi mortel. Pourtant, je suis excitée.


La vie est belle, vous m'entendez ?


Qu’est-ce que j’aime en ce moment ?


Club de Lecture

L'autobiographie de Malcolm X par Alex Haley et Malcolm X

Ce livre était sur ma liste de lecture depuis quelques années maintenant. Il m’a beaucoup plu et étonnamment, il m’a marqué beaucoup plus que l'autobiographie de Martin Luther King J. Je ne connaissais pas grand chose de Malcolm X et j'ai découvert l'histoire d'un homme qui a lutté toute sa vie avec la notion de race et ce que signifie d’être un homme noir en Amérique. Ce livre vous emmène dans un voyage - un voyage rempli de souffrance, d’injustice et de racisme. Mais aussi un voyage d'amour, d'inclusion, de réconciliation des gens de toute race et de toute religion.










Sapiens de Yuval Noah Harari

Sapiens est une lecture incontournable pour quiconque souhaite comprendre qui nous sommes en tant qu'êtres humains. C’est un fascinant livre d’histoire très bien écrit qui couvre tout ce que vous êtes censé savoir sur nous, Sapiens. Il a une théorie similaire à celle de The Social Leap de William von Hippel et soutient que ce qui fait la différence entre les humains et le reste du monde animal, c'est notre capacité à socialiser et à coopérer les uns avec les autres.










Coin Beauté

Crème réparatrice sans rinçage Cantu

J'ai commencé à utiliser cette crème réparatrice sans rinçage tous les jours après ma douche. Les cheveux afro ont besoin d'être hydratés presque tous les jours, mais je n'aimais pas à quel point mes cheveux étaient gras avec l'huile de coco. C’est un excellent moyen de s’assurer que mes cheveux restent hydratés toute la journée sans effort.


Huile d'arbre à thé

J'ai acheté de l'huile d'arbre à thé après avoir écouté le podcast Deliciously Ella sur les soins de la peau, et mon partenaire et moi-même l'avons adoré. J'applique quelques gouttes - mélangées avec une autre huile - avant de mettre ma crème hydratante. Ses propriétés antiseptiques peuvent aider à réduire les rougeurs, les irritations et les inflammations. Je l'utilise pour traiter l'acné.

Coin Culinaire

Nachos Méditerranéens Végétariens

Une des activités quasi hebdomadaires à la maison est de regarder les combats de l’UFC le samedi soir. Nous essayons d’aller regarder les combats dans un bar sportif chaque fois que nous le pouvons, mais nous aimons parfois rester à la maison. Ces jours-là, les nachos sont devenus notre plat signature. Et bien le week-end dernier, j’ai fait des nachos de fou, donc j’ai pensé partager la recette. Je pourrais refaire le plat pour prendre des photos, mais je devrais les préparer pendant la journée pour utiliser la lumière naturelle. En attendant, faites-vous une faveur et essayez-les.


Vous avez besoin :

  • Chips de nachos, packet de 320 g

  • Mélange de fromage râpé Tex Mex, 300 g

  • La moitié d'un poivron rouge, coupé en dés

  • La moitié d'un petit oignon jaune, coupé en dés

  • Haricots noirs, ⅓ tasse

  • Fromage féta émietté, ⅓ tasse

  • Olives noires grossièrement hachées, ⅓ tasse

Les nachos sont si simples à faire que vous ne pouvez pas vraiment vous tromper.

  1. Préchauffez votre four à 450° F.

  2. Disposez la moitié des chips sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier d'aluminium. Saupoudrer avec la moitié du poivron rouge, de l'oignon, des haricots noirs, du fromage feta et des olives noires.

  3. Ajoutez une autre couche de chips par-dessus et ajoutez la moitié restante de tous vos ingrédients.

  4. Garnir du mélange de fromage râpé Tex Mex.

  5. Cuire au four à 450° F pendant environ 20 minutes. En fonction de votre type de four, vous pouvez griller quelques minutes à la fin pour obtenir du fromage fondu parfait.

  6. Voilà - Faites-moi savoir ci-dessous si vous essayez la recette !

©2018 by The Curious Métisse. Proudly created with Wix.com