• The Curious Metisse

Pourquoi Nous Devrions Cesser d'Assumer la Nationalité de Quelqu'un en Fonction de son Appartenance


Malgré ce à quoi cela pourrait ressembler, nous avons parcouru un long chemin dans la lutte contre le racisme au cours des cinquante dernières années. Autant nous aimons nous plaindre que la société n'est pas assez juste, nous ne pouvons ignorer le fait que la société s'est améliorée et que les conditions de vie sont les meilleures qu'elles aient jamais été. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de place à l'amélioration, mais je dois reconnaître qu'en général, les gens sont moins racistes. Les sociétés sont plus inclusives et tolérantes. Tout le monde essaie de faire un effort. Nous n'aimons peut-être pas tout le monde, mais au moins nous avons appris à la fermer et à respecter les libertés de chacun. C’est déjà une grosse victoire.


Parce que les choses se sont améliorées, certaines personnes souhaitent que les personnes de couleur (PoC) cessent de se plaindre autant. Parler de racisme et de discrimination est fastidieux pour toutes les parties concernées. Réfléchir à son comportement et changer son opinion demandent du temps et beaucoup d’effort. De plus, personne n'aime se faire dire qu'ils ont eu tort, surtout quand on a déjà reconnu sa faute.


Un terme a même été inventé pour décrire cette sensation: la fatigue blanche. Flynn (2015) explique : « La fatigue des blancs se produit pour les étudiants blancs qui en ont assez d'apprendre et de discuter de la race et du racisme, malgré une compréhension de l'impératif moral des pratiques antiracistes et anti-oppressives ». Il peut être bouleversant d'être forcé d'apprendre et d'argumenter sur un sujet qui vous montre essentiellement du doigt comme étant le coupable. Il peut également être extrêmement difficile de comprendre la personne qui est devant vous et qui est clairement si différente de vous. C'est épuisant d'avoir à vivre sa vie tout en étant toujours conscient de sa race et de ce que cela pourrait signifier pour les autres.


La triste vérité est que pouvoir ignorer sa race est un luxe. Les PoC ne peuvent pas l'ignorer. Jamais. Parce que le racisme est beaucoup plus complexe qu'un simple slogan « tout le monde est égal ». Le racisme peut également être institutionnel, ce qui s'exprime dans la pratique des institutions sociales et politiques, ou culturel, ou économique. C'est plus subtil, moins évident.


Je comprends et conviens que le racisme disparaît lentement et qu'il y a des raisons de se réjouir. Cependant, je continuerai de réagir face à des actions apparemment inoffensives car l'amélioration ne signifie pas la perfection. L'amélioration ne signifie pas que le niveau qu’on a atteint est suffisant.


Récemment, je suis de plus en plus agacée par les gens qui supposent la nationalité de quelqu’un en raison de leur appartenance ethnique. Ça m'est arrivé trop de fois pour que je puisse l'ignorer. Cela prend toujours la même forme, et je trouve ce comportement déplorable. Un.e inconnu.e me demandera d'où je viens. Je donnerai toujours la même réponse: « Je viens de Belgique ». Cela ne me vient pas à l'esprit de dire autre chose. C’est là que je suis née, où j’ai grandi et où la plupart de ma famille vit. La réaction de mon interlocuteur est alors ce qui m’énerve : un regard de surprise et la réponse apparemment innocente de « Oh, je pensais que l'Europe était blanche ».


J'ai vraiment commencé à être agacée par la question l'été dernier. Mon partenaire et moi avons passé une nuit dans un AirBnb au milieu de la campagne belge. En nous entendant parler anglais, notre hôte nous a demandé d'où nous venions. J'ai dit que j'étais d'ici, mais mon partenaire venait du Canada. Notre hôte ne m'a pas cru. Il m'a demandé à plusieurs reprises, perplexe, comment cela était possible, impliquant clairement que mon partenaire d'aspect asiatique ne pouvait pas faire partie de ce qu'il pensait être un Canada blanc. Il s'est corrigé après plusieurs minutes lorsque j'ai souligné que le Canada n'a jamais été un pays de blancs, mais appartenait à des peuples autochtones. Sa réponse alors *parfaite* a été de me dire: « eh bien, je suppose que si vous pouvez être belge, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas être canadien ».


gif

Ne vous méprenez pas, je n'essaie pas d’isoler les Blancs ici. Je reçois cette question de n'importe qui. Ça a été le cas avec un chauffeur de taxi noir torontois des Caraïbes qui ne savait pas que la Belgique avait des citoyens noirs. Ça a été le cas avec un fonctionnaire des douanes de l'aéroport international de Porto qui a supposé que je devais être dans la mauvaise file lorsque j’ai fait la queue dans la file « passeport européen ». Ça a été le cas de tout le monde qui m'a déjà demandé « mais d'où venez-vous vraiment / à l'origine? » Ca a été le cas avec la personne que j'ai invitée dans MA maison et qui m'a dit sans gêne que c'était un peu bizarre que certains pays européens aient des citoyens noirs.


Je déteste ma réaction à chaque fois. J'ai cet instinct de me justifier. Je commence à expliquer que certains pays européens sont incroyablement multiculturels, qu’on peut remonter à l’époque coloniale, qu’en fait plus de 15% de la population française appartient à une minorité visible. Je continue ensuite en affirmant que les Européens sont moins sectaires que les Nord-Américains (discutable) et qu'ils ont tendance à se mélanger davantage.


Je me déteste à chaque fois après coup. Je ne devrais pas avoir à me justifier.


La citoyenneté est une question juridique. Ce n'est ni naturel ni inné. La citoyenneté est un concept construit socialement par un État, État qui est en soi une autre invention humaine. Les citoyens sont et devraient être égaux devant la loi. Un Belge chrétien blanc n'a plus de droit qu’un belge noir ou musulman. Devant la loi, il n'y a aucune valeur à avoir cinq générations vivant dans le même pays contre une génération. Aucune.


De plus, ne vivons-nous pas dans un monde incroyablement connecté? Ne savons-nous pas tous maintenant que de nombreux pays développés possèdent en fait une population multiculturelle? Les Canadiens blancs ne sont-ils pas eux-mêmes des descendants d’immigrants?


La surprise que vous montrez lorsque vous supposez qu'un PoC ne peut provenir que d'Asie ou d'Afrique est mal placée et malpolie. Point. Cela donne l'impression que la personne n'appartient pas au pays dans lequel elle est née ou a grandi. C'est particulièrement désagréable car cette personne n'a probablement jamais remis en question son pays d'origine.


Alors que nous commençons 2020 avec tous nos espoirs et nos bonnes résolutions, je vous encourage à faire une chose supplémentaire : arrêtez d’assumer la nationalité de quelqu'un en fonction de son appartenance ethnique.

©2018 by The Curious Métisse. Proudly created with Wix.com