• The Curious Metisse

Récap d'Octobre Sobre, Pumpkin Spice et Autres Plaisirs


L'automne. Un temps d'auto-réflexion et de changements. Hum. Je ne sais pas de quoi je parle. Quoi qu'il en soit - le blog est en cours de rénovation. Le changement est une bonne chose. Vous voyez, j'étudie actuellement la gestion d'association. C’est comme des études de gestion traditionnelles, mais en mettant l’accent sur les organisations à but non lucratif. Les articles à lire cette semaine se concentrent sur la réflexion stratégique et sur la manière dont l'innovation doit être encouragée et nourrie au sein d'une organisation. Une organisation ne peut pas se développer sans innover. Une organisation opposée au changement ne cherchera jamais à s'améliorer et n'accomplira donc pas sa mission.


Ce serait un tel gaspillage que de ne pas appliquer ce que je suis en train d’apprendre. Voilà pourquoi The Curious Métisse évolue. Le blog grandit à mes côtés. Il s'adapte, affine son message et devient plus… plus moi quoi.


Quoi de neuf ?


Tout d'abord, pour ceux qui me suivent sur Instragram, vous savez déjà que je suis en train de développer une version française de The Curious Métisse. Il était temps. Le français fait partie intégrante de moi. Le français est ma langue maternelle et reste à ce jour la langue dans laquelle je suis le plus à l'aise. De plus, malgré le fait que beaucoup de gens comprennent et lisent maintenant l'anglais, il est dommage que je ne fasse pas la promotion de la langue française et de son utilisation sur le web. Le contenu sera le même qu’en anglais, du moins pour l'instant. Nous verrons si cela change avec le temps.


J'ai plus de 35 articles à traduire à ce jour, alors soyez patients pendant que j'y travaille. J'espère être live dans quelques semaines. Pour lire mes articles de blog en français, passez votre souris sur « Blog » et suivez « Le Coin Francophone ».


De plus, j'ai changé les catégories de blog.


Race, People & Society est toujours là, et c'est la catégorie qui a le plus d'articles à ce jour. Les postes se focalisent principalement sur le racisme, la discrimination et d'autres problèmes de société. Cette section contient également des articles plus personnels. C'est aussi là que vous trouverez des livres et des recommandations musicales - mais surtout des livres. Une nouvelle catégorie fait son apparition et remplace Culture Club: Life Hacks. Rendez-vous là-bas pour tout ce qui concerne une vie saine, des recettes, des séances d'entraînement et des soins personnels. Je le remplirai davantage au fil du temps. Enfin, nous avons Travel, l'autre nouveau bébé. Travel est une collection de guides de villes que j'ai visités jusqu'à présent. Cela me rappelle de bons moments alors que j'essaie maintenant d'économiser de l'argent pour, espérons-le, acheter une maison un jour. LOL.


Récapitulation du mois d'octobre

Je sais qu'octobre n'est techniquement pas terminé, mais j'ai quand même atteint mes objectifs : quatre semaines complètes sans alcool ni weed. Je ne suis pas une grosse fumeuse, donc la partie non-fumeur n'était pas si difficile à traverser. Mais l'alcool a été une toute autre histoire. Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai passé quatre semaines sans boire. C'était probablement avant mes 16 ans. Avant de commencer à me juger, sachez que je suis européenne. Que puis-je dire ? Nous aimons boire !


Je fumais de façon semi-régulière, mais toujours en petites quantités. Entre boire et fumer, fumer est clairement plus sain. Oui, je l'ai dit ! Vous même savez que c'est vrai. La marijuana a certains avantages médicaux, mais je dirais surtout qu'elle aide à soulager l'anxiété et à réduire le stress. Trop de weed peut cependant avoir un impact sur votre santé globale. Dans mon cas, j'ai toujours eu du mal avec la nourriture. Les fringales sont incontrôlables. C’était toujours l'un des deux extrêmes : soit je mange d'énormes quantités de nourriture pendant de très courtes périodes, soit je ne mange pas du tout. Parfois, simplement penser à de la nourriture me rend nauséeuse.


En plus de cela, je buvais presque tous les jours. Je ne suis pas fière de le dire, mais c'est la vérité. C'était généralement un verre de vin rouge ou une canette de bière IPA. Cela ne me rendrait pas ivre, ni même pompette, mais c'était devenu une habitude. En incluant une visite de bar de temps en temps, je dépassais constamment mon budget mensuel de 100 $. Bien que l’alcool soit plus cher qu'en Europe, cela reste une somme d'argent importante.


Comment est-ce que je sens maintenant que c'est fini, et qu'ai-je appris de l'expérience ?


Devenir sobre a eu l'impact que j'attendais, mais je ne pensais pas que ce serait si soudain. Premièrement, il ne m'a fallu que quelques jours pour retrouver une routine de sommeil saine. Mes rêves sont revenus presque instantanément - la marijuana supprime généralement les cycles de sommeil paradoxal, qui est la période pendant laquelle vous rêvez - et étaient incroyablement vifs pendant la première semaine. Je suis sujette aux cauchemars et je l'ai toujours été. C'était d’ailleurs un sacré problème en grandissant. Ils sont revenus aussi. J'ai découvert ce qui est le plus important pour assurer une bonne nuit de sommeil est l'exercice.


Cela m'amène au deuxième changement que j'ai remarqué assez rapidement. Au cours des trois derniers mois environ, j'ai commencé à prêter plus d'attention à ma routine d'entraînement et à intégrer la musculation. Je savais que je développais des muscles alors que je devenais de plus en plus forte, mais mon corps n'a pas beaucoup changé au cours des deux premiers mois. Eh bien, dès que j'ai arrêté de fumer et de boire, mon apport calorique global a considérablement chuté. En quelques semaines, j'ai perdu une quantité considérable de graisse corporelle. Mes abdominaux sont apparus comme par magie. Ma cellulite a diminué. J'étais en forme et ça se voyait enfin.



Cet avantage m'a particulièrement rendue heureuse. Voir des résultats de mes séances de muscu m'a encouragé à aller plus souvent à la gym et à soulever des poids plus lourds. Je me sens confiante et forte. J'ai finalement trouvé un moyen de surmonter ma paresse et de pousser mon corps.


De plus, j'ai économisé beaucoup d'argent et je le constate maintenant que la fin du mois approche à grands pas. L'alcool et la weed sont amusants, mais après un certain temps, cela semble être un gaspillage d'argent. Je suppose qu'en tant qu'adolescente, puis en tant qu'étudiante, les dépenses importaient moins. Maintenant, je me soucie d’où je dépense mon argent.


Dans l'ensemble, je me sens bien. J'ai plus d'énergie. Je suis plus proactive et tergiverse beaucoup moins. Je coche des tâches sur ma liste de choses à faire et ça me fait me sentir accomplie - oui, même si c'est quelque chose d'aussi simple que de nettoyer en profondeur mon appartement.


Devenir sobre était difficile, mais pas impossible. Je voulais de temps en temps boire un verre, en particulier lorsque l'ennui frappe. J'étais également profondément consciente de la quantité d'alcool consommée par les autres. Mes flux de médias sociaux sont remplis de gens qui boivent. Mais dans l'ensemble, le temps s'est écoulé rapidement.


Maintenant quoi ? Eh bien, le temps nous le dira, mais pour le moment, je ne suis pas pressée de recommencer à boire et à fumer. J'ai déjà bu quelques verres et fumer un joint, mais ça n'a pas été la plus belle expérience. La gueule de bois, les fringales et le gaspillage d'argent ont ruiné l'expérience. Je pense que mon objectif sera la modération. Boire et fumer lors d'occasions spéciales plutôt que sur une base régulière. Si je pouvais réduire mon budget à 50 $ par mois, cela ferait de moi la fille la plus heureuse.


Coin Culinaire



Tarte à la citrouille

Il y a quelques semaines, j'ai fait ma première tarte à la citrouille. Cela semblait être le moment idéal car tout le pays a profité d’un jour de congé pour l'Action de grâce canadienne. Comme mon ménage n'est composé que de deux personnes, il était inutile pour moi de commencer à cuire une dinde. Mais une tarte, ça je pouvais cuisiner ! C'était le dessert parfait à déguster toute la semaine.


J'ai adapté la recette de Simply Recipes. Je ne possède pas de robot, ni même de rouleau d'ailleurs, mes méthodes sont donc faciles à suivre avec un minimum d'ustensiles de cuisine !


Vous avez besoin :

Pour la pâte

  • 1 ¼ tasse de farine de blé entier tout usage

  • ½ cuillère à café de sel

  • 1 ½ cuillère à café de sucre granulé

  • ½ tasse de beurre non salé réfrigéré, coupé en cubes de ½ cm

  • 2 cuillères à soupe d'eau glacée

Pour la garniture

  • 2 gros œufs + le jaune d'un troisième œuf

  • ½ tasse de cassonade foncée

  • ⅓ tasse de sucre blanc

  • ½ cuillère à café de sel

  • 2 cuillères à café de cannelle

  • 1 cuillère à café de gingembre moulu

  • ¼ cuillère à café de muscade moulue

  • ¼ cuillère à café de clous de girofle moulus

  • ½ cuillère à café de zeste de citron

  • 1 boîte de 450 ml de purée de citrouille

  • 1 ½ tasse de crème épaisse

Croûte - Pâte brisée

  1. Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel et le sucre.

  2. Ajoutez les cubes de beurre réfrigéré et commencez à les écraser avec vos mains. L'objectif est de mélanger les morceaux de beurre de la taille d'un pois avec vos ingrédients secs.

  3. Ajoutez une cuillère à soupe d'eau glacée (sans la glace s'il vous plaît !) à la fois tout en travaillant lentement la pâte avec vos mains. La pâte doit devenir compacte, mais vous devriez toujours voir des morceaux de beurre.

  4. Moulez la pâte en forme de disque. Ne pas trop pétrir ou votre croûte finira dure. Saupoudrez la pâte avec un peu de farine. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer au moins 1 heure.

  5. Sortez du réfrigérateur et laissez la pâte reposer pendant 10 à 15 minutes.

  6. Sur une surface propre avec un peu de farine pour éviter qu’elle ne colle, rouler la pâte en un cercle de 30 cm d'une épaisseur d'environ ⅓ cm. J'ai utilisé une bouteille de vin et cela a très bien fonctionné.

  7. Tapisser soigneusement un moule à tarte avec la pâte. Appuyez pour tapisser le plat à tarte avec la pâte.

  8. Mettez au congélateur jusqu'au moment de cuire.

Tarte à la citrouille

  1. Préchauffez votre four à 425 ° F.

  2. Battez les œufs dans un grand bol. Mélanger la cassonade, le sucre blanc, le sel et les épices, y compris le zeste de citron.

  3. Incorporer la purée de citrouille. Incorporer la crème. Battez ensemble jusqu'à ce que tout soit bien mélangé.

  4. Versez la garniture dans la pâte brisée surgelée. Vous n'avez pas besoin de cuire la pâte au préalable.

  5. Cuire à une température élevée de 425 ° F pendant 15 minutes.

  6. Ensuite, après 15 minutes, abaissez la température à 350 ° F. Cuire au four pendant 45 minutes. La tarte est cuite lorsqu'un couteau inséré au milieu en ressort propre.

  7. Laisser refroidir au moins une heure avant de servir.

Bon appétit !

©2018 by The Curious Métisse. Proudly created with Wix.com